Pour respecter l'alternance pays chaud/ pays froid, cette année, pour les Titoubrun, ce fut direction : Irlande ! A nous les tapis de trèfles, les farfadets, et les Cranberries en boucle. Je vous avoue : je n'étais pas très emballée au départ par cette destination. A choisir, je lui préférais l'Ecosse : chateaux hantés, highlands (qui m'évoquent des paysages forcément grandioses), Lochs et cie, que du bonheur pour les enfants. Et puis j'aime bien l'Ecosse, elle me rappelle de bons souvenirs de 3eA. Ma soeur est partie en Ecosse et elle a adoré son voyage, et nous, ses photos. Mais on a passé de fabuleuses vacances en Irlande, presqu'aussi bonnes qu'en Islande (indétrônable ad vitam), et ce n'est pas peu dire. Tout est attachant dans ce pays, les irlandais, bien sûr, surtout. Et c'est tellement beau. Et malgré toutes les mises en garde, on y a même (très) bien mangé ou alors on le palais en vrac.

1/ le circuit :puisqu'il existe des directs Toulouse-Dublin, on a atterri à Dublin. On a ensuite fait le tour de l'île en commençant par le Nord (et en le privilégiant) jusqu'au Kerry avant de visiter Dublin sur une journée. On a donc complètement zappé le centre du pays, ainsi que la côte sud et le quart sud est.On est resté au maximum 3 jours au même endroit (au minimum 1 nuit) pour gagner du temps sur les trajets. On a souvent regretté de ne pas pouvoir rester plus longtemps au même endroit, et on a fait quelques mauvais choix par manque de préparation, mais je suis plutôt contente du trajet, qui nous a permis de découvrir autant les paysages que l'histoire de l'Irlande et leurs différents visages. 

25 juillet : arrivée à Dublin. Nuit à Slane

26 juillet : Vallée de la Boyne. Nuit à Slane

27 juillet : Belfast. Nuit à Carrickfergus

28 juillet : Glens et Côte d'Antrim. Nuit à Bushmills

29 juillet : Chaussée des géants - Nuit à Fanad Head (Donegal)

30 juillet : Mont Errigal - Nuit à Fanad Head

31 juillet : Falaises de Slieve League - Nuit près de Sligo

1er août : Alentours de Sligo - Nuit près de Sligo

2 août : Alentours de Sligo (Carrowmore, Knockarae). Nuit à Moyard

3 août : Parc National du Connemara - Kylemore abbey - Nuit à Letterfrack

4 août : Connemara - Nuit à Letterfrack

5 août : Galway - Nuit à Ennis

6 août : falaises de Moher - Burren - Nuit à Kenmare

7 août : Peninsule de Dingle - Nuit à Kenmare

8 août : Ring of Kerry et Skellig Ring - Nuit à Kenmare

9 août : - Nuit à Dublin

10 août : Dublin - Nuit à Dublin

11 août : retour

carte-irlande

 

2/ Hébergements

Avec peu de nuits à chaque endroit, j'ai réservé surtout dans des chambres d'hôtes et cela m'a pris beaucoup de temps de trouver une bonne technique pour en trouver de sympas. Finalement je suis pas mal passée par la carte de Tripadvisor (après avoir pris beaucoup de temps pour déterminer le trajet et le temps à passer dans chaque lieu, d'où des réservations très tardives, à peine 1 mois avant de partir, voire ... pas encore réservée le jour du départ !) en rebasculant sur les sites perso des B&B. Les propriétaires de B&B complets ont aussi été très gentils et m'ont souvent indiqué des collègues qui avaient des disponibilités. le site "Book a B&B" et surtout Ireland B&B Owners association était assez pratique (mais je les ai toujours réservés en direct avec les propriétaires, parce que c'est une bonne entrée en matière pour faire connaissance et aussi parce qu'ils ne mettent pas toujours à jour leurs réservations).

On a eu une seule mauvaise surprise, mais on a trouvé une solution en moins de deux heures : il y avait encore beaucoup de B&B affichant des "vacancies" une fois sur place, et ladite solution incluant une machine à laver et une option "self catering" pour le soir, on a vraiment gagné au change !

3/ Les préparatifs.

Avec l'expérience de l'Islande, on est parti avec 30kg de bagages en soute et 5 bagages à main. Pas de sacs de couchage cette fois-ci, mais il a fallu trouver de la place pour les paires de baskets, de chaussures de marche, de tongs, de chaussures un peu sympa pour les jours de balade en ville et pour les pubs le soir, pour les tennis de toile intermédiaires, pour les coupe vents, les capes de pluie, mais aussi les maillots de bain et les lunettes de soleil, et puis pour les shorts, et les pantalons. Les polaires aussi, sans oublier les t-shirts à manches courtes. Du coup il n'y avait plus de place pour les bottes de pluie et au moment de traverser les champs de boue, on a pu le regretter. En tous cas une chose est sûre : il n'y pas de fumée sans feu, en Irlande le temps est "imprévisible", et ce n'est pas une bonne nouvelle au moment de faire les valises.

En parallèle de films et quelques livres sur l'Irlande, son histoire, on est parti avec 3 guides, rien que ça, mais celui qui m'a le plus servi est le National Geographic : plein de bonnes idées hors des sentiers battus, certaines régions ont été arpentées et vraiment fouillées. Les decriptions de randonnées sont fiables et particulièrement utiles (notamment dans le Burren pour y découvrir la région et pour la randonnée du Mont Errigal). Le Routard était particulièrement décevant, il va falloir qu'on arrête de l'acheter, celui-ci, car je crois bien que je dis ça tous les ans :D

On a réservé notre voiture via Economy Car Rentals une sorte de plate forme qui vous donne accès aux meilleurs plans chez les loueurs de voitures. Vue la date à laquelle nous avons réservé ladite voiture, on ne s'est pas posé beaucoup de questions sur le sujet ! On s'est en fait retrouvé chez Europcar, et, passée la cohue de la récupération (1.30 au bas mot le temps d'arriver sur l'agence à quelques kilomètres de l'aéroport, puis de faire la queue, puis de récupérer les clefs), il n'y a rien eu à redire. On n'a pas pris l'option TomTom en se disant que l'on pourrait naviguer avec nos téléphones... avant de réaliser que celui ci dépendait du réseau sur place. Heureusement, il y a aussi des GPS intégrés dans ces voitures de location, qui ne sont pas soumis à option, et que l'on était bien content de découvrir car la DDE ne passe pas sur toutes les routes irlandaises, ou parfois en gaélique, ce qui est traitre ...

Parmi les préparatifs oubliés : prévenir la banque que l'on part à l'étranger, même en Irlande ! Comme quoi le Routard ne sert pas qu'à allumer le feu, j'y ai découvert avec stupeur que les cartes étaient facilement bloquées au premier retrait à l'étranger. Après vérification en direct avec ma gentille conseillère, elle m'a bien confirmé que cela pouvait être le cas, et qu'elle prévenait donc le siège ! Sur le même sujet, les B&B et parfois même les pubs ne prennent pas la carte bleue pour la plupart, même lorsque c'est indiqué : il vaut donc mieux prévoir un peu en amont de retirer assez de liquide pour les vacances ...

DSCN6331 - Copie

DSCN6335 - Copie