Pas grand chose à dire sur le jour du départ. Nous avions choisi la compagnie Aer Lingus qui a le très bon goût de prévoir des navettes régulières entre Toulouse et Dublin, notamment en été. A vrai dire le bon goût est poussé tellement loin qu'il nous donne l'occasion de partager le trajet avec un copain de classe de Louise sur le départ pour San Francisco pour quelques années en passant par un au revoir à sa famille irlandaise !

Départ à 15.10 de Blagnac, nous arrivons sous une fine pluie à Dublin. La voiture était réservée à l'avance via Economy Car Rentals, une espèce de gros comparateur de location de voitures en ligne. Nous atterrissons chez EuropCar, après pas mal de recherches pour trouver les bureaux de l'agence, situés à quelques kilomètres de l'aéroport et accessible en navette. Sur place, c'est juste la foire d'empoigne et on attend 1h avant d'accéder à un guichet (confirmation de la nette préférence pour les petites entreprises familiales...). Bref. Au final, il est 18h passées quand on se retrouve prêts à tester la conduite à gauche sur laquelle je ne saurais trop quoi vous dire puisque c'est papa Titoubrun qui s'est occupé de tout, comme une star de la route.

Pour la première nuit, nous avions réservé au Slane Farm Hostel, très bonne cote au Routard. La gérante, adorable, nous avait privatisé le dortoir faute de place dans les cottages plus adaptés aux famille. Indeed. Je ne suis pas difficile, j'aime bien quand c'est rigolo, mais là, c'est franchement crado. Pour 2 jours on survivra, et puis le tarif était cohérent avec la prestation, au moins...

Nous allons dîner à Slane, dans un des seuls endroits encore ouverts à 20.00 à savoir le restaurant de l'hôtel de la ville. C'est délicieux. Vraiment.

Cependant, c'est vraiment le lendemain, après une bonne nuit de sommeil, que commence notre voyage. Pour cette première journée, nous avons prévu de visiter autant que possible les très riches alentours de Slane. Ne pas s'y tromper toutefois : il y a de quoi passer plus d'une semaine ici, easy. Entre vestiges préhistoriques, Saint Patrick et l'implantation du catholicisme en Irlande, les histoires de batailles entre catholiques et protestants, entre autres - et toutes les possibilités sportives qu'offre la région, il y a vraiment de quoi faire dans le coin.

Il y a un incontournable toutefois : Bru Na Boinne, un ensemble tellement unique de "tombes à couloir" vieille de 5000 ans qu'il est classé au patrimoine mondial de l'Unesco. Le site étant protégé, seules 750 personnes peuvent y accéder par jour. On fait donc le choix de se lever tôt et d'arriver pour 9.00 sur place. Le GPS nous plante royalement et nous arrivons devant la sortie du site... c'est reparti pour 15km, parce que le problème, voyez-vous, c'est que pour traverser une rivière, on n'a pas trop le choix des ponts !

Arrivés 9.30, on aura accès aux sites à 10.45, et on a intérêt à être ponctuel à la navette qui nous y emmène, sinon, la journée est loupée. En attendant 10.20, on a tout le loisir de regarder les expos passionnantes sur le sujet dans le petit musée situé sur place. Ce n'est pas plus mal finalement d'en savoir un peu plus avant de se frotter au lieu.

BruNaBoinne (1)

La visite commence par celle, extérieure, de Knowth. La guide très pince sans rire nous donne beaucoup d'explications générales sur la fonction de ces "tombes", a priori plutôt des lieux sacrés, où des rituels liés au soleil et au passage de l'espirt des morts étaient sans doute pratiqués. Ces lieux avaient une importance extraordinaire, il n'y a qu'à voir les efforts qui ont été faits pour les construire : des tonnes de pierres, d'ingéniosité et d'art. Knowth est cerclé d'édifiantes pierres gravées qui révèlent un grand sens artistiques de ces hommes "préhistoriques". Tout cela nous laisse un joli sentiment d'universalité de l'humanité, pour faire dans le lyrique...

BruNaBoinne (11)

Nous terminons la visite par la plus impressionnante des tombes, Newgrange, très bien reconstituée. Site star du lieu, la visite est néanmoins bien plus sommaire et consiste surtout à entrer dans le tumulus et à faire l'expérience, lumières éteintes, de ce l'entrée de celle du soleil au solstice d'hiver.

BruNaBoinne (12)

BruNaBoinne (53)

Quelques mois après, je garde un tel bon souvenir, émerveillé, de cette matinée. C'était tout simplement passionnant, fascinant.

La journée n'est toutefois pas terminée, et avec l'appétit d'un premier jour de voyage, nous allons sur le site de la bataille de la vallée de la Boyne, 12km plus loin. A cet endroit (à peu près, on ne chipotera pas), les troupes de Guillaume d'Orange le protestant pro-britannique et de James II le catholique se sont affrontées en 1690. Après une bataille sanglante et pleine d'enjeux (James s'était fait dépossédé de son trône d'Angleterre et essayait donc de le regagner avec l'appui de Louis XIV, qui lui même avait des visées un poil expansionnistes au travers de la Grande Bretagne), ce sont les "Orangistes" qui gagnent la partie, scellant pour des siècles le sort des catholiques en Irlande (qui n'étaient déjà pas vraiment à la fête depuis l'accession au trône d'Henri VIII en 1509) et les graines de la discorde du XXe siècle... Le musée se visite rapidement mais est très bien fichu, et des explications et un film en français le rendent accessible aux enfants sans que nous ayions à jouer les interprètes de service !

Boyne2

On part ensuite sur la Colline de Tara, qui est un haut lieu de l'histoire d'Irlande. On avait hâte de s'y rendre, en particulier Claire et moi, après avoir lu la série "le souffle de la pierre d'Irlande" d'Eric Simard,qui nous avait appris pas mal de choses sur la mythologie irlandaise. Le site n'est pas aussi spectaculaire qu'on l'avait imaginé (et on arrive après la fermeture du centre d'interprétation à 17.00...), mais on le charge volontiers d'émotion : tous les grands rois d'Irlande avaient pour habitude de se retrouver sur cette colline pour y prendre de grandes décisions. On est au carrefour des légendes, des croyances et de l'Histoire du pays ! Et les enfants s'amusent comme des fous au passage...

Tara3

Tara10

On fait un petit détour par Trim, jolie petite ville aux nombreux vestiges anglo normands. chateau closed of course, pluie sympayhique, on se contentera donc d'une jolie petite marche en bord de rivière qui permet d'admirer les sites principaux et de lire les guides pour comprendre les lieux.

Trim4

Trim10

Trim14

Impossible malgré l'heure et la pluie de passer à côté de Monasterboice, où un petit cimetière buccolique abrite 3 des plus grandes croix celtiques gravées d'Irlande. C'est très joli et impressionnant, mais la météo ne nous incite pas à une méditation longue sur place ;-)

 

Monasterboice5

On termine la journée au Slane Farm Hostel, avec une pause home made pasta, en "compagnie" de Milan, un tchèque fluent vodka... la soirée est difficile pour lui et ne rend pas la nôtre des plus agréables non plus ! Mais ça fait des souvenirs de vacances !